Les toits de Clermont







Commentaires

  1. Cool du neuf et du beau, de l'urbain tagué...

    RépondreSupprimer
  2. Dès la première photo, on voit un "toi" tout neuf.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toit toi mon toit, toit toi mon tout mon toit...

      Supprimer
  3. whouah la première est top.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demandais, justement. J'aime bien photographier les toitures mais je ne sais pas si ça fait sens pour grand monde.
      Merci en tout cas!

      Supprimer
    2. J'y vois un jeu de lego... comme un empilement de briques avec un petit côté abstrait (plus sensible dans la première que dans les autres)... Au centre de création contemporaine de Tours... il y avait une installation de toitures au sol, le public devant marcher sur ces faux toits avec ces fausses cheminées c'était flippant... j'y avais vu également un spectacle de danse contemporaine. (http://www.didierlaget.com/journal/voyager/kader-attia-kasbah-ccc.php)
      Sur la première on a envie de se balader dessus et de sauter de toits en toits qui semblent si proches les uns des autres.

      Supprimer
  4. Quel changement de style ! C'est bon de s'oxygéner un peu.
    Clermont est plus jolie vue d'en haut que d'en bas. En même temps ça fait bien 10 ans que je n'y ai pas mis les pieds, ça a peut-être changé.
    En tout cas moi j'aime bien les photos de toits et de toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PS : tu n'as peut-être pas lu mon comm' sur "Petite annonce" qui répondait à ton comm' sur Lyon. Bref, on peut en discuter.

      Supprimer
    2. Si je l'ai lu! Je suis à Lyon vers la fin juillet, le temps de me dépatouiller avec les cartons, et je viens aux infos en août!
      Reste plus qu'à trouver l'appart en fait.

      Supprimer
  5. Tu t'es acheté des ailes ma belle? Quelle belle idée que voilà. Ça fait du bien de te voir de retour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi ça me fait du bien de vous lire...

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Haha de rien! Je vais essayer d'en poster d'autres.

      Supprimer
  7. Rhooo, les couleurs du sud, ça brûle la pupille et les poumons ;D
    Qu'est ce tu fous sur les toits, déjà chatte de gouttière aux pieds du Massif ?
    Je vais à Saint-Flour dans peu de temps, j'adore ces horizons cabossés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé c'est très relatif tout ça, Clermont c'est vraiment le nord du sud :-D

      Supprimer
    2. A peine à Clermont et déjà au-dessus des toits! Toujours les yeux levés au ciel!
      Pour moi c'est le Sud, 37° à mon arrivée!!

      Supprimer
  8. Tu as déménagé ou tu es en vacances ?????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis en formation! J'y suis jusqu'à mi-juillet et après déménagement à Lyon. En attendant j'ai un wifi abominable et peu de temps... Rien que pour les deux posts sur Clermont j'ai mis une heure et demie... Ça me manque les blogs et les papotages en commentaires! Mais je pense à vous!

      Supprimer
  9. C'est très sympa les variations de couleurs et de géométrie, d'autant qu'en matière de photos de toit nous sommes plutôt habitués aux photos plus verticales prises en hélicoptère. Là, l'angle de vu plus transversal conditionné par le lieu où tu te trouvais rend le regard plus "humain". Moi je retiens particulièrement la dernière.
    ( et en plus ça change des ardoises de ma région ! )

    RépondreSupprimer
  10. clermont d'en haut !
    ça pourrait faire dijon...

    RépondreSupprimer
  11. La poésie des toits, ça fait rêver aussi :-)
    Encore un peu de patience avant le bon débit (babedou babedou babedoudoudou) et bonne formation

    RépondreSupprimer
  12. Cet enchevêtrement de toits , comme une canopée orangée, me fait penser qu'au-dessous, un maillage de ruelles ombragées canalise le flot grouillant de visiteurs. L'effet est caléidoscopique et j'aimerai m'y retrouver dans une vie de somnambule. Ce serait génial.
    Amitiés.

    Roger

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

En un mot ou en cent, dis-moi ce que tu ressens!

Articles les plus consultés