Le procès

Scandale à la sortie du tribunal ! La Suspicieuse Association des Botanistes Orchidéologues Rageurs du Déracinement a été une nouvelle fois déboutée ! Le jury n'a pas donné raison à la SABORD, qui s'est présentée pour la troisième fois devant le juge avec un coupable de choix.
Tout laissait pourtant présager que l'association allait remporter ce procès...
Notre journaliste sur place a rencontré un témoin de la défense qui a choisit de garder l'anonymat.


"Comment vous sentez-vous à l'issue de ce procès ?
- Soulagé pour notre communauté ! Ce cauchemar est enfin terminé.
- Qu'avez-vous à dire sur toutes ces accusations ?
- C'est une calomnie ! L'accusé vit bien à proximité des lieux du drame mais cette association n'a pas le droit de l'inculper sans preuves sérieuses, ça a failli lui coûter son travail et sa vie de famille! Oui, bien sûr qu'il est laboureur-groinkeur pour les fermiers du village, mais les champs qu'il retourne ont été approuvés par la mairie, il est sous contrat ! Tout est en règle ! 
- La SABORD a tout de même démontré que des restes de bulbes d'orchidées sauvages ont été retrouvées près de sa bauge...
- Enfin, monsieur ! Un peu de sérieux, si votre profession de fouille-merde le permet encore ! Mon ami n'a été reconnu coupable d'aucun fait ! Et tout d'abord, les restes ont été prélevés sur une souille créée par les roues d'un 4X4, qui ne dit que ce ne sont pas les humains qui avaient un creux ?
- Que pensez-vous des rumeurs qui laissent planer le doute sur le parti pris du jury, qui serait issu du monde agricole?
- Balivernes ! Monsieur Scrofa a été innocenté pour une seule raison: il n'a rien fait ! Maintenant, si vous le voulez bien, cette famille a besoin de retrouver un peu de calme. Sa laie a été suivie par ces Botanistes fous,  ses marcassins ont été questionnés à la sortie de l'école sur les activités de leur père ! Il faut qu'on les laisse tranquilles ! 
- Qu'allez-vous faire maintenant ?
- Nous nous battrons pour que sa dignité lui soit rendue ! Ces fous furieux n'en sont pas à leur coup d'essai, ils ont d'abord accusé les chevreuils et les écureuils. Je crois savoir que les victimes de la SABORD vont faire un recours pour diffamation, nous ne pouvons les laisser agir en toute impunité.
- A vous l'antenne !"

Commentaires

  1. Est-ce que monsieur Scrofa n'aurait pas bénéficié d'un emploi d'assistant parlementaire auprès de François Fillon ? La question reste posée !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a écrit des critiques sordides pour la revue de l'immonde mais je ne sais pas s'il a été rémunéré !!

      Supprimer
  2. Comme par hasard cette histoire sort à 6 mois à peine de l'ouverture de la chasse ! Ça sent le complot médiatique à plein groin, mille milliards de mille associations !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

En un mot ou en cent, dis-moi ce que tu ressens!

Articles les plus consultés